Lizeo Group
Le Blog Data by Lizeo Group
La donnée est dorénavant un atout de taille pour atteindre un nouveau seuil de compétitivité. À l’ère du Big Data, c’est l’un des piliers de l'amélioration des process et des performances marketing et sales, et un véritable outil d’aide à la prise de décisions. Qualité, sécurité, gestion, organes de contrôles… L’exploitation de la Data fait émerger de nouveaux besoins organisationnels qui, par là même, font de la gouvernance de la donnée un enjeu central à votre entreprise.

La gouvernance de la donnée, qu’est-ce que c’est ?

Définition de la Data governance

On désigne sous le nom de Data governance (ou gouvernance de la donnée), l’ensemble des organisations, procédures et outils mis en place au sein d’une entreprise afin d’encadrer le traitement et la gestion de la donnée. De la collecte à l’exploitation en passant par la préparation, elle vise à établir des process pour gérer la donnée de manière pérenne tout au long de son cycle de vie, dans le but d’en extraire des enseignements stratégiques.

La gouvernance de la donnée est à différencier du simple management de la donnée. Au-delà de la gestion quotidienne de cette ressource clé pour votre entreprise, la Data governance vise à l'établissement d’un cadre propice à une exploitation et une valorisation optimisée de la donnée. Pour cela, elle agit sur 4 piliers majeurs :
  • L’humain :
    • structuration des rôles et formalisation des responsabilités associées (Data Owner, Data Steward, Data Custodian…) ;
    • organisation au sein de l’entreprise (qui est responsable ? Quels sont ses points de contact ?) ;
    • pédagogie et compréhension des enjeux de la valorisation de la donnée ;
    • partage de connaissances et démocratisation de l’usage de la donnée.
  • Les process :
    • formalisation du modèle de fonctionnement de la Data governance (qui faite partie de l’instance ? Quand et à quelle fréquence se réunit-elle ? Quels sont ses responsabilités et son niveau d’autonomie ? ) ;
    • standardisation des pratiques et mise en place des règles et procédures de la gestion des données.
  • La tech et les outils :
    • mise en place d’outils de traitement, de partage, de suivi de la qualité... ;
    • contrôle et sécurisation de l’accès à la donnée pour toute l’organisation – architecture et intégration de la donnée ;
    • développement de plateformes techniques assurant confidentialité, conformité et sécurité.
  • Le support et le suivi :
    • formalisation d’une connaissance centralisée commune à toute l’entreprise (glossaire) ;
    • support technique auprès des utilisateurs et consommateurs de la Data ;
    • définition des indicateurs clé et mesure de performances.
Généralement portée par une personne au poste transversal – le Chief Data (ou Digital) Officer – la data governance concerne tous les services (marketing, ventes, juridique, IT...). Qu’ils soient consommateurs de données (compréhension marché, mesure des performances, prise de décision...) ou créateurs de données, l’implication de vos collaborateurs est cruciale pour le bon fonctionnement d’une gouvernance fiable et créatrice de valeur.

Les enjeux de la gouvernance de la donnée

La gouvernance de la donnée vous permet donc de définir les grands principes qui doivent régir la gestion de vos données, mais aussi de vous assurer que ces derniers sont bien appliqués. Il s’agit d’un cadre strict qui va agir à différents niveaux. 
  • Performance globale de l’entreprise
    La donnée est, avant toute chose, une aide à l’anticipation et à la prise de décision stratégique. À ce titre, c’est donc un véritable guide pour les décideurs de votre entreprise et un outil stratégique qui impacte directement les performances business.
  • Qualité de la donnée
    Rappelons-le, une donnée non qualitative fait courir un risque réel à votre entreprise : analyses faussées, prise de décisions non pertinentes, manque de réactivité face aux actions de vos concurrents… 
    Pour pallier ce biais et répondre aux exigences de vos clients internes ou externes, un process systématique et automatisé de Data Quality doit être mis en place. 
  • Management du risque : la donnée est devenue une ressource sensible devant être sécurisée au sein des infrastructures IT. Des règles et process adaptés doivent être formalisés.
  • Construction d’un référentiel : le Master Data Management a pour objectif de répertorier et de stocker au sein d’un entrepôt les données références, essentielles à l’activité de l’entreprise (informations client, produits, ressources…). Ce référentiel ainsi constitué est notamment primordial dans le cadre du matching de votre donnée.
  • Conformité légale : face à un cadre réglementaire qui s’intensifie autour de la donnée, l’établissement de règles et de procédures est aujourd’hui inévitable. Collecte, traitement, stockage, partage, sécurisation… Chaque étape du parcours Data doit être pilotée par des process conformes aux normes en vigueur, particulièrement au RGPD dans le cadre de données personnelles.
  • Optimisation des infrastructures IT : la centralisation des données au sein de l’organisation est l’un des enjeux fondamentaux de la Data governance. Les systèmes d’information visent aujourd’hui une meilleure accessibilité des métiers grâce à une infrastructure globale, sécurisée et conforme aux réglementations.
La Data governance impacte votre entreprise à différents niveaux – stratégique, opérationnel et tactique – ce qui la rend aussi complexe que fondamentale. Vous souhaitez être accompagnés dans la réflexion et la mise en place de votre gouvernance ?
Haut